Accueil » ABB prédit les principales tendances qui changeront l’automatisation robotique en 2022

ABB prédit les principales tendances qui changeront l’automatisation robotique en 2022

Lecture : 8 minutes

Avec une demande croissante pour les robots, les entreprises (dans de nombreux secteurs) cherchent de nouvelles façons d’améliorer leur productivité et leur compétitivité après la pandémie. ABB a compilé un ensemble de prédictions de croissance, en examinant les tendances clés de la demande de robots dans l’année à venir.

« La pandémie a accéléré certaines tendances mondiales de grande envergure – de la pénurie de main-d’œuvre et de l’incertitude de la chaîne d’approvisionnement, au consommateur individualisé et à la pression croissante pour fonctionner de manière durable et résiliente – ce qui a conduit de nouvelles entreprises à se tourner vers l’automatisation robotique. Au fur et à mesure que la technologie ouvre de nouvelles possibilités pour répondre aux demandes des clients, de nouvelles tendances continueront d’émerger, ce qui stimulera davantage la demande dans des domaines où les robots n’ont traditionnellement pas été utilisés. » déclare Marc Segura, le nouveau président de la division Robotique d’ABB.

Sur la base de discussions avec des clients, d’études de marchés et d’une enquête mondiale menée auprès de 250 entreprises dans de multiples secteurs, ABB a identifié trois tendances clés qui façonneront la demande de robots en 2022.

La révolution des véhicules électriques entraîne des changements radicaux dans la construction automobile

Alors que de nombreux pays restreignent et éliminent progressivement la production de véhicules à moteur à combustion au cours de la prochaine décennie, la course aux voitures électriques s’est accélérée. Les fabricants et leurs chaînes d’approvisionnement doivent s’attaquer à la complexité de la diversification des VE parallèlement aux véhicules à moteur à combustion, afin de respecter les différents cadres réglementaires régissant l’adoption des VE dans le monde. La rapidité et la flexibilité accrue nécessaires amèneront les fabricants, nouveaux et établis, à abandonner la fabrication linéaire traditionnelle au profit d’une production modulaire et flexible.

« Le véhicule électrique ne concerne pas un changement uniquement dans le groupe motopropulseur, mais une transformation plus large vers une voiture numérisée. Cette transition verra également l’adoption croissante des robots en combinaison avec d’autres technologies, notamment les robots mobiles autonomes (AMR). Cela garantira aux fabricants d’optimiser la livraison des composants dans l’ensemble des installations et de mettre en place des cellules de production intégrées, évolutives et modulaires – des méthodes traditionnellement associées au commerce électronique et aux biens de consommation, mais désormais nécessaires dans le secteur automobile pour garantir la flexibilité de réponse à des niveaux de demande variables. », a déclaré Marc Segura.

Un autre changement majeur consistera à rapprocher la fabrication des batteries de l’assemblage des véhicules, afin de répondre aux exigences de durabilité et aux exigences régionales, ce qui, dans la plupart des cas, nécessite de toutes nouvelles installations.

Le commerce électronique va s’accélérer

Le comportement et les attentes des consommateurs poussent les entreprises à trouver de nouveaux moyens de satisfaire la demande, en développant de nouveaux canaux grâce à la vente au détail omnicanale et en adaptant leurs lignes de production et leurs processus de distribution permettant la personnalisation des produits et la livraison. Pour répondre à ces exigences, des milliers de robots ont été installés dans le monde entier, là où ils n’étaient pas utilisés il y a seulement cinq ans, et ce rythme rapide d’automatisation se poursuivra en 2022 sous l’effet conjugué des tendances de consommation et d’une pénurie croissante de main-d’œuvre. 

« Cette tendance verra la croissance d’applications robotiques plus légères et plus petites, assurant l’expansion de l’automatisation dans de nouveaux domaines des opérations d’entreposage et de distribution. Avec l’arrivée à maturité de l’intelligence artificielle dans la robotique et la généralisation des robots d’apprentissage, nous pouvons nous attendre à voir ces technologies déployées aux côtés des technologies AMR, orchestrées et gérées par des logiciels intelligents pour offrir une flexibilité, une rapidité et une efficacité accrues », poursuit M. Segura.

Les robots plus nombreux et les travailleurs auront besoin de nouvelles compétences

Des robots plus petits, plus abordables et plus faciles à utiliser, tels que les cobots YuMi®, GoFa™ et SWIFTI™ d’ABB, contribuent à éliminer bon nombre des obstacles qui empêchaient auparavant les entreprises d’investir dans les robots. Ainsi, les robots dans l’industrie en général et dans les petites et moyennes entreprises ne cesseront de croître. Les entreprises cherchent de nouveaux moyens d’automatiser différentes tâches. 

Marc Segura poursuit : « Lorsque nous nous projetons au-delà de 2022, nous constatons que la connectivité et l’acquisition de données occupent une place de plus en plus importante en tant que facteurs clés de la fabrication future. Les données recueillies par des processus intelligemment automatisés seront analysées par les producteurs pour prendre des décisions plus éclairées. Dans le même temps, des logiciels de simulation et de programmation plus avancés et plus réactifs, tels que ceux de RobotStudio® d’ABB, couvriront l’ensemble du cycle de vie des applications robotiques – de la mise en service à la productivité en ligne – en utilisant des outils AR et VR pour simplifier l’automatisation pour les clients. »

La capacité accrue des robots à travailler directement aux côtés des humains, à partager les tâches et à apprendre grâce à l’IA assure également aux entreprises d’adopter plus facilement l’automatisation intelligente dans de nouveaux environnements, tels que la construction, la santé, les restaurants et le commerce de détail. 

Dans un avenir où les robots seront très présents sur les lieux de travail, les ingénieurs et le personnel devront se recycler et les écoles, collèges et universités devront dispenser davantage de formations en robotique pour acquérir les compétences nécessaires à la programmation, au fonctionnement et à la maintenance des robots dans un avenir automatisé.

Une décennie de changements

Les tendances esquissées pour 2022 constituent le dernier chapitre de la transformation en cours de l’automatisation robotique qui voit une accélération et une adoption rapides des robots dans l’ensemble de l’industrie.

« Si l’automatisation a toujours été une question de productivité et de qualité – augmenter l’échelle, faire plus – les changements auxquels nous assistons aujourd’hui (les plus importants depuis une génération) signifient que la flexibilité et la simplicité sont les clés du succès. Aujourd’hui, la flexibilité est essentielle – c’est un besoin stratégique, indispensable sur toute la chaîne de valeur : de la fabrication à la logistique jusqu’au point de consommation. L’automatisation robotique est un facteur essentiel de cette flexibilité. » conclut Marc Segura.

« L’objectif d’ABB est d’aider ses clients à atteindre cette flexibilité et à ajouter de la valeur à leurs activités en stimulant l’innovation pour créer de nouvelles possibilités avec la robotique, la robotique mobile et l’automatisation des machines, soutenues par les services numériques et la formation dont ils ont besoin pour tirer le meilleur parti de leur investissement. »

Lire la suite
Sur le même sujet

Universal Robots ajoute un tout nouveau modèle de 20 kg de charge utile

L’UR20 est la meilleure démonstration à ce jour de l’innovation inégalée d’Universal Robots dans le domaine de la cobotique. Avec sa conception d’articulations entièrement nouvelles, son utilisation permettra des temps de cycle encore plus rapides ainsi que la capacité de gérer des charges plus lourdes. Sa portée de 1750 mm a été conçue pour travailler […]

IRB 5710 & IRB 5720 : nouveaux robots ABB à forte capacité

« Ces nouveaux robots accélèrent l’expansion continue d’ABB sur le marché à croissance rapide des véhicules électriques, répondant à la demande des clients voulant des robots robustes associant vitesse, précision de trajectoire et dextérité nécessaires à l’exécution de tâches complexes d’assemblage de batteries de véhicules électriques », déclare Joerg Reger, Directeur Général de la branche d’activité automobile […]