Accueil » Un véhicule autonome construit par les étudiants ingénieurs

Un véhicule autonome construit par les étudiants ingénieurs

Parce que la vie professionnelle d’un ingénieur n’est pas une succession de cours, de séances d’exercices et de travaux pratiques, CESI École d’Ingénieurs (25 campus en France, 7 900 élèves ingénieurs inscrits en 2020, 73,5% de part d’élèves en apprentissage) a choisi d’utiliser dès la première année une pédagogie proche de la manière dont l’ingénieur travaille en entreprise : l’apprentissage actif par problèmes et projets.
Lecture : 4 minutes

Afin d’illustrer cette approche, voici un focus sur deux innovations autour de l’automobile :

  1. Un nouvel outil pédagogique pour la filière Systèmes embarqués sur le campus de Nanterre : des étudiants ingénieurs travaillent ensemble sur des technologies afin de rendre un véhicule autonome grâce à l’intelligence artificielle.

Le campus de CESI à Nanterre a déployé un container/atelier à destination des apprentis ingénieurs de la filière Systèmes Electriques & Electroniques Embarqués. Cet investissement vient ainsi renforcer la pédagogie des apprenants de cette spécialité d’avenir. Ce container est équipé d’une salle de travaux pratiques et/ou de projets avec le matériel nécessaire (tableau, équipement de mesures, connexion internet…) et est dédié à l’installation d’un véhicule électrique, outil pédagogique pour les apprentis ingénieurs de la filière.
Pourquoi un véhicule électrique ? Cette acquisition a pour premier objectif d’adapter les étudiants aux nouvelles technologies de ces véhicules en plein essor. Le second objectif est de les faire travailler afin de rendre ce véhicule autonome grâce à l’intelligence artificielle et à la cybersécurité. Ainsi, ils doivent développer ce véhicule pour qu’il devienne un système de transport intelligent et coopératif basé sur l’échange d’informations entre véhicules connectés et entre le véhicule et la route. Les données échangées doivent être ensuite sécurisées.
Pour en savoir plus >

2. CESI RACE : 65 élèves et apprentis ingénieurs CESI de 8 campus différents collaborent ensemble et à distance à la conception d’un monoplace pour la Formula Student 2021.

Ils sont étudiants ou apprentis à CESI École d’Ingénieurs et ils ont pour projet la conception et la fabrication d’un monoplace pour concourir lors de la Formula Student, prestigieuse compétition rassemblant plus d’une centaine d’équipes universitaires du monde entier.
Elle se déroule sous la forme d’un championnat composé de plusieurs courses tout au long de l’année organisées dans différents pays d’Europe (Espagne, Italie, Allemagne, …). Et sur des circuits de renommée internationale (Silverstone, Hockenheim, Monza, etc.).
L’objectif pour les apprenants de l’école est de concevoir une monoplace de A à Z avec les ressources mises à leur disposition par leur campus CESI et leurs sponsors.
Elèves en cycle préparatoire ou en cycle ingénieur, toutes les régions CESI sont représentées à travers 65 jeunes des campus d’Arras, Angoulême, Lyon, Nancy, Nanterre, Nice, Saint-Nazaire et Toulouse.
Aérodynamisme, châssis, électronique, freinage et liaison au sol, moteur : leur volonté est d’innover le plus possible en utilisant toutes les technologies présentes dans les différents campus de CESI.
L’association CESI RACE est aujourd’hui à la recherche de sponsors afin de poursuivre ce projet ambitieux qui permettra de porter les couleurs de CESI École d’Ingénieurs sur un des événements étudiant international des plus prestigieux.
Un site internet a été réalisé pour présenter le projet>>

Lire la suite
Sur le même sujet

L’interconnectivité dans l’industrie

L’interconnectivité consiste donc à faire communiquer ces systèmes entre eux. Dès qu’une information est modifiée dans l’un des systèmes, celle-ci est répliquée automatiquement, de telle sorte que l’opérateur ait l’impression qu’il n’utilise qu’une seule et même application. Les données sont ainsi synchronisées entre les services et les moyens de communication permettent d’interroger l’état de chaque […]

La fabrication collaborative au service d’une industrie en transition numérique

L’événement a permis aux représentants de l’industrie de la fabrication du monde entier de se rencontrer, d’échanger leurs expériences et d’obtenir un éclairage concret sur les normes de fabrication numérique et des exemples de leur mise en œuvre. Parmi les participants figuraient les entreprises suédoises Scania, SECO Tools, Sandvik, SIS, Chalmers et KTH, les entreprises […]