Accueil » La fabrication collaborative au service d’une industrie en transition numérique

La fabrication collaborative au service d’une industrie en transition numérique

En juin 2022, Sandvik Coromant a accueilli une réunion de quatre jours sur l'élaboration des normes ISO dans son centre de Sandviken, en Suède. L'événement s'est penché sur le rôle que peuvent jouer certaines normes numériques, que Sandvik Coromant a contribué à élaborer, dans la mise en place d'un environnement collaboratif sur l'ensemble des plateformes d'usinage numérique et dans la réalisation du plein potentiel de la production numérique. L'événement était ouvert à un public issu de toutes les disciplines de l'industrie de l'usinage.
Lecture : 5 minutes

L’événement a permis aux représentants de l’industrie de la fabrication du monde entier de se rencontrer, d’échanger leurs expériences et d’obtenir un éclairage concret sur les normes de fabrication numérique et des exemples de leur mise en œuvre. Parmi les participants figuraient les entreprises suédoises Scania, SECO Tools, Sandvik, SIS, Chalmers et KTH, les entreprises allemandes TDM Systems, Zoller et Walter Tools, les entreprises américaines Boeing Company, Lockheed Martin, STEP Tools, Mastercam et NIST, ainsi que les entreprises coréennes ETRI et KRISO.

Les participants ont assisté à des démonstrations en direct de Sandvik Coromant, Zoller, Mastercam, TDM Systems, CRIBWISE et STEP Tools pour montrer comment l’adoption de ces normes peut faciliter les procédés de fabrication connectés et collaboratifs.

Il est particulièrement pertinent de se pencher sur les normes numériques. Selon MarketsAndMarkets, la taille du marché mondial des jumeaux numériques était évaluée à 3,1 milliards de dollars en 2020 et devrait atteindre 48,2 milliards de dollars d’ici 2026. Cela représente une croissance annuelle prévue de 58 %. Les méthodes de conception, de mise en œuvre et d’utilisation des machines adoptées par les fabricants sont en train de changer, les activités se déroulant autant dans le monde numérique que dans le monde physique. Afin de donner des conseils sur les bonnes pratiques à adopter pour aborder les nouvelles technologies, telles que les jumeaux numériques, le comité ISO sur les données industrielles a élaboré près de 800 normes, qui couvrent la gestion du cycle de vie des produits, depuis les industries de l’énergie et de l’aérospatiale jusqu’aux produits ménagers courants.

Le comité a notamment travaillé à l’élaboration de plusieurs normes qui soutiennent l’utilisation des données de processus dans la fabrication. Depuis plusieurs décennies, Sandvik Coromant propose son expertise pour l’élaboration, les essais basés sur les cas d’utilisation et l’évaluation de ces normes. Il s’agit notamment des normes ISO 23247, ISO 10303 (STEP) et ISO 13399.

La norme ISO 23247 permet la création de jumeaux numériques pour plusieurs éléments impliqués dans la fabrication de composants, notamment la pièce à fabriquer, les exigences techniques (CAO), le procédé de fabrication (FAO) et les équipements nécessaires, tels que les machines-outils, les outils de coupe et les dispositifs de manutention des pièces. L’utilisation de jumeaux numériques dans les systèmes de fabrication permet de créer plus rapidement et plus efficacement de meilleurs produits et d’utiliser plus efficacement les équipements.

La norme ISO 10303-238 (AP238), connue sous le nom de STEP-NC, complète la norme ISO 6983 relative aux codes M et G par un langage associatif qui relie les données de conception CAO utilisées pour déterminer les exigences d’usinage d’une opération aux données de procédé FAO qui répondent à ces exigences. En outre, la norme ISO 10303-242 (AP242) est une norme globale de gestion des modèles de conception 3D. Enfin, la norme ISO 13399 permet l’échange de données sur les outils de coupe.

« Nous travaillons avec le comité ISO depuis de nombreuses années, en gardant toujours nos clients à l’esprit », explique Helen Blomqvist, présidente de Sandvik Coromant. « Nous pensons que la transition numérique de notre secteur est l’affaire de tous, et notre travail sur ces normes est essentiel pour pouvoir partager nos connaissances et nos bonnes pratiques. Tous ensemble, nous devons façonner l’avenir de l’usinage des métaux et les normes ISO seront essentielles pour soutenir nos clients aujourd’hui et dans le futur. »

L’organisation de l’événement n’était qu’une partie de l’agenda numérique de Sandvik Coromant. « L’événement de juin a été riche en discussions fructueuses », indique Bengt Olsson, spécialiste des informations sur les produits chez Sandvik Coromant. « Notre volonté est de sensibiliser l’ensemble de notre réseau mondial de partenaires et de clients à l’importance de ces normes, et de mettre en évidence leur influence sur la prochaine génération de fabrication. Elles sont plus que de simples conseils, elles sont la solution pour l’Industrie 4.0. »

Lire la suite
Sur le même sujet

L’interconnectivité dans l’industrie

L’interconnectivité consiste donc à faire communiquer ces systèmes entre eux. Dès qu’une information est modifiée dans l’un des systèmes, celle-ci est répliquée automatiquement, de telle sorte que l’opérateur ait l’impression qu’il n’utilise qu’une seule et même application. Les données sont ainsi synchronisées entre les services et les moyens de communication permettent d’interroger l’état de chaque […]

Une plongée dans l’industrie du futur avec SAHGEV etABAS France

L’industrie du futur : un événement inspirant et convivial  L’événement Industrie du Futur conçu par ABAS France et SAHGEV a permis à une quinzaine d’acteurs majeurs du milieu industriel d’aller à la rencontre du leader du vérin hydraulique.  Au cours d’une matinée, directeurs généraux, directeurs de production ou directeurs informatiques d’entreprises industrielles se sont retrouvés […]