Accueil » Du prototype à la très grande série avec Hexagon

Du prototype à la très grande série avec Hexagon

Fort de ses capacités de production à partir d’un parc machines riche et varié, Erpro Group est capable de s’adapter aux besoins des clients en leur proposants une offre de prototypes, de la pré-série à la fabrication grande série. Dans cet environnement, les logiciels WORKPLAN et WORKNC jouent un rôle clé.
Lecture : 5 minutes

Dès sa création en 1997, Erpro acquiert une machine de fabrication additive dotée de la technologie de frittage sélectif par laser, un procédé de fabrication additive qui appartient à la famille de la fusion en lit de poudre. En 2001, C’est la première entreprise au monde à se doter d’une machine de stéréolithographie haute résolution. En 2005, Sprint, une autre filiale d’Erpro Group, s’équipe de sa première machine de frittage de poudre métallique pour la création de moules d’injection de pièces plastique. « Erpro a inscrit la fabrication additive dans son ADN », relève Cyrille Vue, le dirigeant de la holding.

Les six entités d’ErPro Group
• Erpro : prototypage
• Sprint : fabrication additive métal, injection plastique, usinage
• 3D Nord Factory : moulage plastique petites séries
• Dpn : injection plastique
• Silinov : fabrication de pièces en silicone en 3D et par moulage
• Erpro 3D Factory : start-up spécialisée dans la fabrication additive de grande série

De sa création à aujourd’hui, Erpro Group n’a pas cessé de se développer. Elle possède un large parc machines lui permettant de proposer divers services à ses clients tels que la fabrication additive, l’usinage, le moulage silicone, le moulage RIM, l’injection plastique et la finition peinture. La synergie de ces métiers permet de produire aussi bien des prototypes, des pré-séries que de grandes séries avec des matériaux allant du métal au plastique. Bel exemple de cette capacité : 18 millions de brosses à cils, fabriquées par la start-up Erpro 3D Factory, ont été livrés en deux ans à Chanel.

Simplicité + agilité + flexibilité = WORKPLAN
L’impression 3D est digitale dans son essence : on conçoit un objet en 3D, on génère ensuite un parcours d’usinage qui sert à le fabriquer, après sa transformation en programmes ISO par le post processeur correspondant à la machine. Parallèlement à la chaîne numérique destinée à la fabrication, il y a celle dédiée au système de gestion. « Nous avons abandonné le premier progiciel de gestion intégré (ERP) que nous avions acquis car il était inadapté à nos besoins. » rappelle Cyrille Vue. « Notre nouvel appel d’offres exigeait du futur progiciel de la simplicité, de la rapidité, de l’agilité et de la flexibilité. Au terme de notre comparatif de plusieurs systèmes sur le marché, nous avons retenu le logiciel WORKPLAN du groupe Hexagon ».
La mise en œuvre de WORKPLAN fut simple et son adoption aisée par tous les salariés des départements concernés : commercial, qualité, production, administration des ventes, etc. La rapidité de fonctionnement de WORKPLAN se mesure en quelques clics, comme le basculement d’un devis en commande, puis en bordereau de commande vers le service intéressé. Son agilité est chaque jour mise à l’épreuve grâce à sa capacité à accompagner les clients jusqu’au lancement de la fabrication de leurs produits. Par exemple, on peut passer en quelques clics d’une commande de 100 gobelets verts à une autre de 25 magentas, 25 jaunes, 25 cyans et 25 noirs. La flexibilité est aussi marquante : une livraison peut être répartie autrement qu’initialement prévue, juste avant son départ.
Cyrille Vue explique : « le flux d’information qui circule dans WORKPLAN doit être continu et précis. C’est particulièrement important quand on cherche la rentabilité d’une opération ». En cela, WORKPLAN a pleinement accompagné la croissance d’Erpro Group, en jouant un rôle de colonne vertébrale.

WORKNC inclus dans le processus de fabrication
Erpro Group a également investi dans le logiciel de FAO WORKNC du groupe Hexagon qui joue aujourd’hui un rôle important dans le processus de fabrication. WORKNC est précieux dans les ateliers, notamment sur le site de Erpro : « Avec WORKNC, nous sommes capables de reprendre en usinage une pièce imprimée en 3D sur une machine 5 axes, à partir d’un même fichier CAO, soutient Cyrille Vue. Comme il y a chaque jour de nouvelles pièces à fabriquer, chaque jour de nouveaux programmes sont créés. WORKNC apporte-là toute sa valeur ».

Lire la suite
Sur le même sujet

Les commandes de machines-outils allemandes restent à un niveau élevé

Dr Wilfried Schafer

« Les commandes pour notre industrie ont continué à affluer au cours du premier trimestre de cette année », a commenté le Dr Wilfried Schäfer, directeur exécutif de la VDW (Association allemande des constructeurs de machines-outils), à Francfort-sur-le-Main. « Ils n’étaient inférieurs que de 8 % aux chiffres affichés lors de l’année record de 2018 », a-t-il poursuivi. Toutefois, […]